Psychogénéalogie

et analyse transgénérationnelle

 « Les histoires de famille sont nourries de secrets dont personne ne parle et que tout le monde connaît. Mais ce savoir est ambigu. On sait qu’il y a quelque chose à savoir sans savoir exactement quoi. »
 
Vincent de Gaulejac

Toute famille cache dans son arbre généalogique des événements de vie traumatiques d’une grande violence, auxquels ceux de nos ancêtres qui les ont vécus n’ont pu répondre adéquatement, et qui ont provoqué un bouleversement et des effets pathogènes durables dans leur organisation psychique[1].

Les « traumas ou traumatismes psychiques » ainsi définis, lorsqu’ils n’ont pas été « élaborés » dans le psychisme de ceux qui les ont vécus, laissent derrière eux une empreinte émotionnelle profonde et durable qui se transmet aux générations suivantes.

Cette transmission émotionnelle transgénérationnelle pèse sur les descendants jusqu'à ce que la prise de conscience de son influence sur leur vie permette de les libérer de ce qui ne leur appartient pas.

J'accompagne, en tant que psychogénéalogiste et analyste transgénérationnelle, toutes les personnes qui souffrent sans le savoir des conséquences de traumatismes familiaux transmis de génération en génération.

 

-

[1] in Monique BYDLOWSKI, La dette de vie, Itinéraire psychanalytique de la maternité

Psychogénéalogie et

Le but de la généalogie est de recueillir le maximum d’informations sur une famille et de les organiser de façon chronologique et cohérente.

La démarche psychogénéalogique va au-delà : elle vise à donner du sens aux informations généalogiques en recourant à un ensemble de concepts et de méthodes empruntés à différentes disciplines : sociologie, histoire, psychanalyse, systémie familiale, anthropologie, neurosciences. Cette approche transdisciplinaire permet de replacer les événements traumatiques familiaux dans leur contexte historique, social et culturel, et de mettre en conscience leur influence sur la vie du sujet.

Psychogénéalogie et

La signification usuelle de ces deux termes est l’exploration et l’analyse de l’arbre généalogique à travers les générations : la démarche psychogénéalogique se fait sur les 4 générations les plus proches de la nôtre, donc sur les membres de notre famille que nous avons pu connaître directement. La démarche de l’analyse transgénérationnelle, elle, se fait sur les générations antérieures, celles que nous approchons grâce à la mémoire familiale inconsciente.

En pratique les 2 termes sont souvent employés l’un pour l’autre. Certains psychanalystes parlent de « psychanalyse transgénérationnelle » pour parler de « psychogénéalogie ».

La psychogénéalogie et l’analyse transgénérationnelle examinent les transmissions conscientes et inconscientes, positives et négatives qui nous constituent pour donner du sens et contextualiser des « héritages » des générations antérieures.

« Dans l'inconscient, l'enfant sait tout depuis qu'il est petit. »
 
Françoise Dolto

© 2020 par Laurence Leneveut,

Médecin, psychogénéalogiste et analyste transgénérationnelle